La commune de Crisnée va offrir l’électricité à ses habitants et ça ne lui coûtera rien !

28/01/2019

Une évolution de la législation européenne bientôt traduite en droit wallon permettra la mise en place de « communautés d’énergie renouvelable ». Il s’agit d’un concept précédemment appelé « autoconsommation collective » (que nous évoquions dans notre news du 12 novembre 2018) permettant de mettre l’électricité qu’on produit, par exemple à partir de photovoltaïque, à disposition de ses voisins.

La commune de Crisnée anticipe l’entrée en vigueur de cette législation et planifie l’installation d’une éolienne pour mettre l’énergie produite gratuitement à disposition de ses habitants. Ceux-ci continueront néanmoins à payer les tarifs de transport et de distribution ainsi que les taxes sur l’énergie produite par l’éolienne. Il s’agira pour eux d’une économie d’environ 30% à 40% sur cette énergie. S’ils consomment à un moment où l’éolienne ne produit pas, la communauté d’énergie renouvelable devra acheter l’électricité auprès d’un producteur ou fournisseur classique sans économie pour les citoyens sur cette électricité-là.

Il y a plusieurs points d’attention que les médias n’ont pas relayés ou détectés et qui méritent une attention particulière. En voilà trois.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, la démarche pourrait bien ne rien coûter à la commune de Crisnée. En effet, les seuls certificats verts pourraient couvrir et les investissements et les frais d’exploitation de l’éolienne. A l’instar d’un placement sans intérêt, la commune de Crisnée ne tirera donc aucun rendement financier de son investissement, contrairement à un investisseur privé.

L’économie générée par l’éolienne sur la facture des habitants de Crisnée devrait en partie être compensée par un surcoût sur l’énergie qui devra être achetée lorsque l’éolienne ne produira pas. Cette énergie dite « flexible », probablement produite par du gaz ou de la biomasse, devrait avoir un coût supérieur à celui du marché, d’autant plus important que la part de renouvelable intermittent sera importante. Pour cette raison, les communautés d’énergie renouvelable intégrant de la production à partir d’hydroélectricité ou de biomasse, ou un stockage saisonnier, seront plus compétitives.

Avec les communautés d’énergie renouvelable, les pouvoirs publics locaux peuvent reprendre la main sur la politique énergétique, en particulier sur les aspects sociaux et environnementaux. Les évolutions sociétales appelées pour lutter contre les changements climatiques semblent à portée de cette main.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, les communautés d’énergie renouvelable vont inévitablement se développer et pourraient créer une véritable rupture dans le secteur énergétique actuel.

Votre commune va-t-elle s’engager dans cette voie elle aussi ?

Ces articles pourraient également vous intéresser:

- 11/10/2018 : Une batterie pour vous aider en cas de pénurie

- 01/02/2018 : Ne laissez pas périmer vos certificats verts !